online discount medstore
advair diskus for sale
buy advair diskus without prescription
allegra for sale
buy allegra without prescription
aristocort for sale
buy aristocort without prescription
astelin for sale
buy astelin without prescription
atarax for sale
buy atarax without prescription
benadryl for sale
buy benadryl without prescription
buy clarinex without prescription
clarinex for sale
buy claritin without prescription
claritin for sale
buy flonase without prescription
flonase for sale
buy ventolin without prescription
ventolin for sale
amoxil for sale
buy amoxil without prescription
augmentin for sale
buy augmentin without prescription
bactrim for sale
buy bactrim without prescription
biaxin for sale
buy biaxin without prescription
buy cipro without prescription
cipro for sale
buy cleocin without prescription
cleocin for sale
buy dexone without prescription
dexone for sale
buy flagyl without prescription
flagyl for sale
buy levaquin without prescription
levaquin for sale
buy omnicef without prescription
omnicef for sale
amaryl for sale
buy amaryl without prescription
buy cozaar without prescription
cozaar for sale
buy diabecon without prescription
diabecon for sale
buy glucophage without prescription
glucophage for sale
buy glucotrol without prescription
glucotrol for sale
buy glucovance without prescription
glucovance for sale
buy micronase without prescription
micronase for sale
buy prandin without prescription
prandin for sale
buy precose without prescription
precose for sale
buy cialis professional without prescription
cialis professional for sale
buy cialis soft without prescription
cialis soft for sale
buy cialis super active without prescription
cialis super active for sale
buy cialis without prescription
cialis for sale
buy levitra without prescription
levitra for sale
buy viagra professional without prescription
viagra professional for sale
buy viagra soft without prescription
viagra soft for sale
buy viagra super active without prescription
viagra super active for sale
buy viagra super force without prescription
viagra super force for sale
buy viagra without prescription
viagra for sale
buy celebrex without prescription
celebrex for sale
buy colcrys without prescription
colcrys for sale
buy feldene without prescription
feldene for sale
buy imitrex without prescription
imitrex for sale
buy inderal without prescription
inderal for sale
buy indocin without prescription
indocin for sale
buy naprosyn without prescription
naprosyn for sale
buy pletal without prescription
pletal for sale
buy robaxin without prescription
robaxin for sale
buy voltaren without prescription
voltaren for sale

Le jour où la Terrre s’arrêta (1952)

divulgué le 12 janvier 2009 par Eric

Le jour où la Terre s'arrêta sur la-fin-du-film.com Et ça finit en queue de cheval

Si l’on en croit ce film de Robert Wise, tous les peuples de la Galaxie sont convenus que la violence est haïssable. En conséquence, ils ont décrété que les fauteurs de troubles seraient détectés (mais pas à la maternelle, toutefois), et neutralisés par un corps de robots dotés de pouvoir importants et sillonnant l’espace à bord de vaisseaux ultrarapides. Débarrassés de ce souci, les peuples ont pu ainsi se consacrer à des activités pacifiques plus positives que la guerre (le macramé, la culture d’herbes qui font rire, repeindre leur plafond ? On manque encore d’informations là-dessus), et progresser d’autant plus rapidement.

Ainsi, toute la Galaxie est en paix. Toute ? Non ! Seule à résister encore et toujours à l’envahissement du pacifisme, une petite planète maintient bien haut le flambeau de la castagne permanente, et je n’ai pas besoin de te la désigner, lecteur, puisque tu y vis. Mais elle s’est fait repérer, et, un sale jour, voilà que débarque sur le National Mall, une grande place de Washington, une soucoupe volante à bord de laquelle ont pris place un émissaire de nos lointains voisins, Klaatu (Michael Rennie), et un robot policier, Gort. Mission de Klaatu, faire la leçon aux Terriens et leur adresser un ultimatum ; mission de Gort, ratiboiser la Terre si ses habitants ne veulent pas entendre raison.

Or c’est l’Armée qui accueille les visiteurs, et, à peine Klaatu a-t-il posé un pied sur le sol et tendu la main pour offrir un cadeau destiné au président des États-Unis, qu’un soldat, effrayé, lui tire dessus. Blessé, Klaatu tombe, et Gort désintègre aussitôt toutes les armes qu’il voit, chars d’assaut compris. Panique. Mais Klaatu, décidé à parlementer, l’apaise et se laisse emmener à l’hôpital. Il va guérir très vite de sa blessure, et demande à parler à des émissaires de tous les pays. Mais la chose s’avère impossible : les États-Unis exigent que la conférence se passe chez eux, les Anglais n’envisagent pas de discuter hors de Londres, quant aux Russes… tu as compris ! (Par le plus grand des hasards, les autres pays ne disent rien, mais c’est parce qu’on n’a pas consulté ces minus)

Sommé de ne pas quitter l’hôpital car on veut étudier son organisme, Klaatu s’empresse pourtant de s’évader, et va prendre une chambre dans une pension, où vit une charmante veuve, Helen Benson (Patricia Neal), et son petit garçon Bobby (Billy Gray), courtisée par un type antipathique, Tom Stevens (Hugh Marlowe). Klaatu, sous le nom de Carpenter, devient l’ami de Bobby, qui le conduit chez un grand savant ami de sa mère, le professeur Jacob Barnhardt (Sam Jaffe). Et Klaatu parvient à le persuader de réunir ses collègues savants afin de pouvoir leur parler : ils seront moins obtus que les politiques. Barnhardt organise la réunion, mais Stevens a tout découvert et dénonce le complot pacifiste aux autorités, si bien que l’Armée sort la grosse artillerie pour empêcher la palabre, qui devait avoir lieu devant la soucoupe volante en stationnement. Or le robot veille toujours. Va-t-il tout détruire au premier signe d’hostilité ?

Mais tu n’ignores pas, lecteur humaniste, que le bien triomphe toujours ! Aussi, Klaatu, gravement blessé par les forces de l’ordre, envoie-t-il Helen pour dire au robot les mots magiques qui le calmeront : « Klaatu barada nicto » (ne me demande pas de traduire, ma petite sœur a salopé les pages de mon dictionnaire franco-martien). Gort emmène Helen dans la soucoupe, récupère Klaatu qui semble mort, et le ressuscite provisoirement, ce qui permet à l’envoyé de l’espace, de plus en plus christique, de s’adresser à la foule : si vous ne vous calmez pas, nous vous détruirons, votre avenir est entre vos mains.

Puis, comme dans la chanson de Pierre Vassiliu, il remonte dans sa soucoupe et repart chez lui, pour voir si allocine.fr attribue au film autant d’étoiles qu’il en voit depuis sa planète.

Choisis ton arme et flingue la fin du film

7 réactions à “Le jour où la Terrre s’arrêta (1952)”

  1. sylvie89300 pense que:

    ah j’ai adoré lorsqu’il dit les mots secrets : “klaatu barada nique tout”! et oui, pas besoin de dictionnaire! si tu mets l’accent tonique où il faut, tu comprends le martien! (réécoute la bande!)
    le martien en 1 leçon, on en rit encore avec ma barbara à moi (qui n’est pas la même que celle qui a manqué la fin de scoop!)

  2. Kinopoivre pense que:

    Figure-toi que j’avais (vaguement) envisagé de balancer une vanne sur ce calembour, qui ne m’a pas du tout échappé. Mais ma pudeur naturelle (et mon éducation chez les sœurs) m’ont retenu !

    (Et puis, en anglais, ça ne fonctionne pas. Donc, comme Piaf, je ne regrette rien)

  3. FredMJG pense que:

    Aaaaaargh que ça fait bien plaisir de lire que les affaires reprennent sur la fin du film ! et qu’il est toujours agréable de te lire !

  4. Kinopoivre pense que:

    C’est que j’étais au Brésil avec Carla et Nicolas. Ou plutôt, ils étaient avec moi.

    Cela dit, si on a beaucoup de commentaires, on écrit davantage. Il ya des tas de films qui sont dans nos carquois, et on va dégainer promptement.

  5. FredMJG pense que:

    Diable ! “si on a beaucoup de commentaires, on écrit davantage”… J’ignorais que tu fusses si aisément corruptible ! Je m’en vais de ce pas lire Largo à savoir si c’est aussi emm… que le film que j’avions vu quelques temps et qui m’a laissé quelque peu perplexe

  6. Kinopoivre pense que:

    Corruptible ? Quand on est payé comme un soutienr tamoul faisant les trois-huit à fond de cale sur un cargo battant pavillon libérien, on est, disons, ouvert à toutes les occasions.

  7. Anne pense que:

    j’ai vu le remake ac Keanu Reeves (prtant j’aime bien cet acteur… surtout pr son physique j’avoue) et il m’a déçue, on sait pas trop qui est klaatu, d’où il vient exactement, aucun mystère n’est vrmt élucidé… c’est pas drôle :-(

Allez, lâche ta fine remarque