online discount medstore
advair diskus for sale
buy advair diskus without prescription
allegra for sale
buy allegra without prescription
aristocort for sale
buy aristocort without prescription
astelin for sale
buy astelin without prescription
atarax for sale
buy atarax without prescription
benadryl for sale
buy benadryl without prescription
buy clarinex without prescription
clarinex for sale
buy claritin without prescription
claritin for sale
buy flonase without prescription
flonase for sale
buy ventolin without prescription
ventolin for sale
amoxil for sale
buy amoxil without prescription
augmentin for sale
buy augmentin without prescription
bactrim for sale
buy bactrim without prescription
biaxin for sale
buy biaxin without prescription
buy cipro without prescription
cipro for sale
buy cleocin without prescription
cleocin for sale
buy dexone without prescription
dexone for sale
buy flagyl without prescription
flagyl for sale
buy levaquin without prescription
levaquin for sale
buy omnicef without prescription
omnicef for sale
amaryl for sale
buy amaryl without prescription
buy cozaar without prescription
cozaar for sale
buy diabecon without prescription
diabecon for sale
buy glucophage without prescription
glucophage for sale
buy glucotrol without prescription
glucotrol for sale
buy glucovance without prescription
glucovance for sale
buy micronase without prescription
micronase for sale
buy prandin without prescription
prandin for sale
buy precose without prescription
precose for sale
buy cialis professional without prescription
cialis professional for sale
buy cialis soft without prescription
cialis soft for sale
buy cialis super active without prescription
cialis super active for sale
buy cialis without prescription
cialis for sale
buy levitra without prescription
levitra for sale
buy viagra professional without prescription
viagra professional for sale
buy viagra soft without prescription
viagra soft for sale
buy viagra super active without prescription
viagra super active for sale
buy viagra super force without prescription
viagra super force for sale
buy viagra without prescription
viagra for sale
buy celebrex without prescription
celebrex for sale
buy colcrys without prescription
colcrys for sale
buy feldene without prescription
feldene for sale
buy imitrex without prescription
imitrex for sale
buy inderal without prescription
inderal for sale
buy indocin without prescription
indocin for sale
buy naprosyn without prescription
naprosyn for sale
buy pletal without prescription
pletal for sale
buy robaxin without prescription
robaxin for sale
buy voltaren without prescription
voltaren for sale

Envoyés très spéciaux (2009)

divulgué le 21 janvier 2009 par Kinopoivre

Envoyés très spéciaux sur la-fin-du-film.com

Frank Bonneville (Gérard Lanvin), journaliste compétent qui travaille à la radio R2I, doit se rendre en reportage à Bassorah (Irak), où nos chers alliés ont quelques difficultés à réussir leur mission civilisatrice. Il demande à être accompagné par un bon technicien, Albert Poussin (Gérard Jugnot), mais celui-ci, croyant jeter une lettre à sa femme qu’il renonce à envoyer, met à la poubelle l’enveloppe contenant leurs billets d’avion et les vingt mille euros en liquide qui doivent couvrir leurs frais. Ils décident de rester à Paris et de bidonner leur reportage. La routine…

Hébergés dans un hammam de Barbès par le gérant de l’endroit, Jimmy (Omar Sy), avec du matériel prêté ou loué, et l’appui d’Internet et des télés captées sur parabole, ils réussissent parfaitement, jusqu’au moment où ça tourne mal : l’ambassadeur de France à Bagdad veut les recevoir. Dans l’impossibilité d’être sur place, ils fabriquent une vidéo dans laquelle ils prétendent avoir été pris en otage par le Front Armé de l’Euphrate, et l’envoient sur le réseau, à destination de la chaîne Al-Jazeera. Aussitôt, la France « se mobilise », comme on dit toujours dans ces cas-là : leurs photos géantes couvrent les murs, les officiels multiplient les déclarations du genre « la France fera tout, etc. », la télé fait des émissions spéciales, un chanteur populaire, Francis Bunel (Laurent Gerra), compose et fait reprendre par tout le pays une chanson sirupeuse très We are the world, et Françoise (Valérie Kaprisky), la femme d’Albert, lance une collecte de fonds à envoyer aux enfants irakiens dès que les deux hommes auront été libérés ! La campagne « Un euro pour nos otages » fait un succès, à rendre jalouse Bernadette Chirac et ses pièces jaunes.

Très embêtés car ils ne peuvent plus mettre les pieds dehors sans risquer d’être reconnus, les deux bidonneurs se résolvent à se rendre pour de bon en Irak, et, pour avoir de l’argent, Albert cambriole le coffre de sa femme où l’argent commence à s’accumuler ! Bien entendu, il se fait surprendre, mais Françoise accepte de ne rien dire. Les voilà tous deux, déposés par leur taxi sur une route près de Bagdad… où ils se font réellement prendre par des rebelles irakiens. Otages, ils le sont devenus pour de bon ! Mais les rebelles, après les avoir copieusement secoués, les libèrent pour ne pas avoir d’ennui avec le Front Armé de l’Euphrate. Ils peuvent rentrer triomphalement à Paris, où le président de la République, comme d’habitude, vient les accueillir, mais reste très discret (n’oublions pas que c’est une fiction). Si tu veux être otage à ton tour, lecteur aventureux, va donc sur allocine.fr te renseigner sur l’art et la manière, ça peut toujours servir.

Choisis ton arme et flingue la fin du film

9 réactions à “Envoyés très spéciaux (2009)”

  1. FredMJG pense que:

    Pourquoi diable ai-je envie de vomir quand je te lis alors que d’habitude je rigole plutôt aux bons mots et aux nanars ? J’avais déjà envie de me boucher le nez devant la bande annonce, le film s’annonce encore pire ? Ou me trompes-je ??

  2. Kinopoivre pense que:

    J’espère que ce n’est pas moi qui te donne envie de vomir… Je l’ai trouvé plutôt bon, ce film. La satire des bons sentiments à la mode française est bien vue, notamment la religion des otages et le charity business du style “les Enfoirés”. Tu sais, ces artistes qui se font de la publicité gratuite sur le dos des pauvres, en feignant pour un quart d’heure une compassion qu’ils sont loin d’éprouver.

    En tout cas, j’ai ri deux ou trois fois (ce qu’une “comédie” comme Slumdog milionaire ne m’a jamais donné l’occasion de faire), notamment quand Gérard Jugnot remercie ses parents « grâce à qui je suis là », dit-il alors qu’il est otage en Irak.

    Et puis, pour voir une comédie sur le bidonnage des journalistes (sujet tabou chez nous), il faut remonter à Jean Yanne et Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Profitons-en, ça ne se reproduira pas avant deux ou trois décennies.

  3. Fred pense que:

    Nan ! c’est pas toi ! c’est juste que je crois que Lanvin, sa vie, son œuvre, et son côté, moi je donne pas de leçons, j’en peux plus… Fais pas attention, juste un p’tit accès de mauvaise humeur qu’a rien à voir avec la fin du film… Mais y avait pas déjà eu un film avec le Jugnot où il se faisait déjà prendre en otage, me semble qu’il y avait la Victoria Abril dedans ?

  4. Kinopoivre pense que:

    C’était Casque bleu. Mais Lanvin n’y était pas.

    En fait, Gérard Lanvin s’est juste énervé une fois, disant qu’il préférait de loin Poolvoerde à Dubosc, et que jamais il ne tournerait avec Francis Veber. C’est justement à Veber que je pensais en voyant le film ce matin : qu’en lisant le synopsis d’Envoyés très spéciaux, on POUVAIT craindre un film “à la Veber”, puisqu’on y voit un tandem de deux gars aux tempéraments très opposés, le truc habituel de Veber, mais que justement ce n’était pas ça du tout. Bref, le public l’a échappé belle.

    (Veber, mauvais réalisateur, mais réalisateur le mieux payé de France, ne ferait jamais un film contre le journalisme bidon, ni contre les Enfoirés)

    C’est toujours le même processus, avec la presse : un mec déclare ceci ou cela, ou bien fait telle ou telle chose, et après, on le lui ressort régulièrement pendant trente ans, démenti ou pas. Ça fait combien d’années, qu’on charrie Amanda Lear ou Sheila sur leur changement de sexe supposé ?

  5. Fred pense que:

    Merci pour la souvenance !
    Bon, les désamours de Gérard avec son Dubosc, m’en fous, j’aime pas Frankie non plus ! Mais bon, il l’a déjà dit, c’est bon, tout le monde a pigé ! Et Benoit me fait rire et Le boulet vaut ce qu’il vaut, mais j’ai ri, j’ai ri, j’ai ri de voir Rossy aussi belle en son miroir…
    Euh c’est koua le rapport avec Amanda ou Sheila ? Elles font ce que bon leur semble les p’tites dames !

  6. Kinopoivre pense que:

    Lanvin l’a dit, et ne l’a pas répété. Ce sont les journalistes qui relancent chaque fois la question, comme je l’ai mentionné. Si on ne remet pas cette histoire sur le tapis, il n’en parle pas non plus. Ce ne doit pas être très agréable de devoir recommencer à s’expliquer chaque fois, comme si on avait à rendre des comptes à des journalistes (surtout lorsqu’on voit que, quand un homme politique élude une question ou ment effrontément, là, ils ne relancent jamais). Et eux-mêmes bidonnent pas mal (voir PPD et Fidel Castro).

    Aucun rapport entre Amanda Lear et Sheila, sinon la lourdeur des vannes qu’on leur balance. Amanda Lear : quand elle était jeune, elle avait lancé une plaisanterie, prétendant qu’elle avait été un garçon et qu’elle s’était fait opérer. Depuis, on le lui ressort à tout instant. Ça doit bien faire trente-cinq ans que ça dure… Sheila : plus dégueulasse. Elle a subi une opération de chirurgie esthétique du visage, qui a plutôt raté. Depuis, elle a une autre tête, et des petits malins ont lancé le bruit qu’elle ne s’est pas fait opérer QUE levisage.

    Tu sais, les humoristes sont capables de faire trente ans avec la même vanne, de préférence pas fine. L’âge de Line Renaud, voilà quarante ans qu’on la charrie avec ça. Un jour, elle s’est pointée dans une émission de Thierry Le Luron sur France Inter, accompagnée de sa mère et d’un huissier, qui a certifié à l’antenne sa véritable date de naissance !

  7. FredMJG pense que:

    Diable ! t’as une super culture people en plus ! J’ai tendance à ne pas trop me préoccuper de leurs histoires ou des journaleux/pésentateurs qui n’essaient que de se faire mousser sur le dos des autres.
    Non, j’e voulias point faire de pub non plus mais le gégé m’a un poil agacée dans le dernier GQ… J’aurais dû arrêter ma lecture sur le sujet Enki Bilal. ..
    A une prochaine fin-du-film !!

  8. Kinopoivre pense que:

    Bof, le people ne m’intéresse pas. Mais on entend les choses, et ça reste.

    Ha ha ! On lit « GQ » !

  9. FredMJG pense que:

    Ben voui quand on laisse trainer n’importe quoi n’importe où et k’y a Enki Bilal sur la cover, j’avoue tout, je me laisse sournoisement tenter…
    Même pas honte !

Allez, lâche ta fine remarque