online discount medstore
advair diskus for sale
buy advair diskus without prescription
allegra for sale
buy allegra without prescription
aristocort for sale
buy aristocort without prescription
astelin for sale
buy astelin without prescription
atarax for sale
buy atarax without prescription
benadryl for sale
buy benadryl without prescription
buy clarinex without prescription
clarinex for sale
buy claritin without prescription
claritin for sale
buy flonase without prescription
flonase for sale
buy ventolin without prescription
ventolin for sale
amoxil for sale
buy amoxil without prescription
augmentin for sale
buy augmentin without prescription
bactrim for sale
buy bactrim without prescription
biaxin for sale
buy biaxin without prescription
buy cipro without prescription
cipro for sale
buy cleocin without prescription
cleocin for sale
buy dexone without prescription
dexone for sale
buy flagyl without prescription
flagyl for sale
buy levaquin without prescription
levaquin for sale
buy omnicef without prescription
omnicef for sale
amaryl for sale
buy amaryl without prescription
buy cozaar without prescription
cozaar for sale
buy diabecon without prescription
diabecon for sale
buy glucophage without prescription
glucophage for sale
buy glucotrol without prescription
glucotrol for sale
buy glucovance without prescription
glucovance for sale
buy micronase without prescription
micronase for sale
buy prandin without prescription
prandin for sale
buy precose without prescription
precose for sale
buy cialis professional without prescription
cialis professional for sale
buy cialis soft without prescription
cialis soft for sale
buy cialis super active without prescription
cialis super active for sale
buy cialis without prescription
cialis for sale
buy levitra without prescription
levitra for sale
buy viagra professional without prescription
viagra professional for sale
buy viagra soft without prescription
viagra soft for sale
buy viagra super active without prescription
viagra super active for sale
buy viagra super force without prescription
viagra super force for sale
buy viagra without prescription
viagra for sale
buy celebrex without prescription
celebrex for sale
buy colcrys without prescription
colcrys for sale
buy feldene without prescription
feldene for sale
buy imitrex without prescription
imitrex for sale
buy inderal without prescription
inderal for sale
buy indocin without prescription
indocin for sale
buy naprosyn without prescription
naprosyn for sale
buy pletal without prescription
pletal for sale
buy robaxin without prescription
robaxin for sale
buy voltaren without prescription
voltaren for sale

Hancock (2008)

divulgué le 27 juillet 2008 par Kinopoivre

Hancock sur la-fin-du-film.comEt à la fin il gagne

John Hancock, joué par Will Smith, c’est un Superman pas doué pour la com’ : il a les mêmes superpouvoirs, la même invincibilité, une force que Stallone et Schwarzy lui envieraient, de plus il peut voler ; mais, revers de la médaille, il boit, ne se lave ni ne se rase (ou alors avec ses ongles !), est grossier, n’a aucun égard pour l’environnement. Par exemple, lorsqu’il atterrit quelque part, c’est soit sur le toit d’une bagnole à cent mille dollars que le propriétaire n’a plus qu’à envoyer à la casse, soit en pleine rue, et alors il faut refaire la chaussée.

De sorte que ses interventions contre les méchants coûtent plus cher à la ville de Los Angeles que les méfaits des bandits arrêtés. À tel point que les Angelinos le conspuent plus souvent qu’à son tour, et le pressent d’aller plutôt exercer à New York ses talents de redresseur de torts ! Comme tu le sais sans doute, lecteur yankophile, entre New York et Los Angeles, c’est le même amour qu’entre Marseille et Paris, quoique pour des raisons moins footballistiques.

Heureusement, un brave type, Ray (Jason Bateman, et je jure que je n’invente pas ce nom !), à qui Hancock a sauvé la vie alors qu’il allait se faire écrabouiller par un train, veut lui renvoyer l’ascenseur en redorant son image. Ce qui tombe bien, car il est agent de publicité et vient de se faire mettre à la porte pour avoir proposé une pub gratuite en faveur d’une fondation charitable qu’il voulait créer, All-Heart. Hancock se fait tirer l’oreille, car il ne voit pas l’intérêt de devenir populaire en disant aux flics qu’ils viennent de faire du bon boulot, surtout quand il pense le contraire ! En outre, la femme de Ray, la très belle Mary (Charlize Theron), semble trouver très antipathique ce John Hancock, répulsion que les manières de plouc du super-héros, qui cogne d’abord et discute ensuite, justifieraient amplement.

Or cette antipathie se fonde en réalité sur tout autre chose : Mary est aussi une super-héroïne (quoique cachée depuis qu’elle est mariée avec Ray), immortelle comme Hancock, et ils se connaissent depuis une éternité – ils se sont même aimés, jusqu’à ce que Hancock, à la suite d’une agression survenue quatre-vingts ans plus tôt à la sortie d’un cinéma, devienne amnésique ! Dès cette révélation, les deux super-héros vont s’affronter de manière assez sournoise, comme tu l’imagines bien.

Puis, aux deux-tiers du film, et sans qu’on sache trop pourquoi, Hancock perd ses super-pouvoirs et il est gravement blessé de deux balles en pleine poitrine. Là, le film devient un poil sentimental, ce qui nuit toujours à la castagne, faut conviendre, comme disait Béru. Mais que le spectateur sensible se rassure : tout comme dans Orange mécanique – qu’il faudra qu’on songe à fin-de-filmer un de ces jours – le héros redevient lui-même à la fin ! Il récupère si bien ses super-pouvoirs que le voilà capable de voler jusqu’à la Lune pour y dessiner le logo de All-Heart, la fondation charitable dont je te parlais vingt-trois lignes plus haut (vérifie, si tu n’as pas modifié la résolution de ton écran !). Faut bien faire plaisir à ses potes.

En vertu de ce retour à son véritable naturel revenu au galop, le dernier plan le montre s’apprêtant à démolir un méchant qui vient de lui adresser l’injure suprême et insupportable : ass-hole. Expression dont hélas, Allocine a oublié de nous donner la traduction.

Choisis ton arme et flingue la fin du film

10 réactions à “Hancock (2008)”

  1. l'arche pense que:

    Hé, hé, j’aime beaucoup le rasage aux ongles….Mais le coup de la perte des pouvoirs est, il me semble, expliqué dans le film : Les deux héros seraient des “anges” (?), créés en couple pour sauver l’humanité, mais perdant leurs pouvoirs si ils restent trop près l’un de l’autre, afin de pouvoir vivre une vie mortelle normale et les sentiments qui vont avec. Voila pourquoi tous les autres couples sont morts au fur et à mesure, et pourquoi 80 ans plus tôt, Will Smith s’est retrouvé à l’hôpital après une agression : étant près de sa dulcinée, il était raplapla. Elle lui explique tout cela dans une scène où elle reprend chacune des cicatrices de Hancock….de façon moins macho que dans l’arme fatale.

  2. Kinopoivre pense que:

    Oui, mais si on racontait tout, cela deviendrait ennuyeux, et on se ferait mettre à l’amende par le Taulier. Je ne tiens pas à perdre le tiers de mon salaire, déjà indigne d’un travailleur agricole burkinabé.

  3. Tiko pense que:

    Il parait que les travailleur agricole burkinabé sont mieux payé que les facteurs zimbabwéens…mais bon, après, pour ce que j’en dis.

  4. Kinopoivre pense que:

    Ça dépend. Ceux du nord, ou ceux du sud ?

    (Et je signale aux casaniers qu’il n’existe pas de facteurs en Afrique, sauf en Afrique du Nord : là-bas, pour recevoir du courrier, on loue une boîte postale, et on va chercher soi-même ses lettres à la Poste).

  5. g. pense que:

    Ah bon parce que toi on te paie pour ecrire ici ?
    Fichtre. Je vais faire une reclamation.
    g.

  6. Kinopoivre pense que:

    Je suis surpris d’apprendre que tous ne bénéficient pas d’un traitement humain. Il va falloir que les travailleurs-travailleuses de La-Fin-du-Film demandent son intervention à la chère Arlette Laguiller.

  7. Julien pense que:

    Geeeeeeenre pour ce qu’on produit nous, on devrait être payés, g. :P
    Kino est un forçat, nous des dilettantes.

    ;)

  8. Kinopoivre pense que:

    Oui, ma vie est très dure, mais je sais souffrir en silence.

    (Enfin, un silence relatif)

  9. g. pense que:

    Julien, je m’en vais méditer sur tes paroles…
    Payer les dilettantes, pas les forçats, voilà qui est intéressant.
    Si encore je pouvais poster en temps et en heure, et avant Kinopoivre.
    J’arrondirais peut-être les mois en années ?
    g.

  10. Kinopoivre pense que:

    Ô my God, ils sont pour le rétablissement de l’esclavage ! Mais où donc un pur innocent comme moi est-il tombé ?

Allez, lâche ta fine remarque