online discount medstore
advair diskus for sale
buy advair diskus without prescription
allegra for sale
buy allegra without prescription
aristocort for sale
buy aristocort without prescription
astelin for sale
buy astelin without prescription
atarax for sale
buy atarax without prescription
benadryl for sale
buy benadryl without prescription
buy clarinex without prescription
clarinex for sale
buy claritin without prescription
claritin for sale
buy flonase without prescription
flonase for sale
buy ventolin without prescription
ventolin for sale
amoxil for sale
buy amoxil without prescription
augmentin for sale
buy augmentin without prescription
bactrim for sale
buy bactrim without prescription
biaxin for sale
buy biaxin without prescription
buy cipro without prescription
cipro for sale
buy cleocin without prescription
cleocin for sale
buy dexone without prescription
dexone for sale
buy flagyl without prescription
flagyl for sale
buy levaquin without prescription
levaquin for sale
buy omnicef without prescription
omnicef for sale
amaryl for sale
buy amaryl without prescription
buy cozaar without prescription
cozaar for sale
buy diabecon without prescription
diabecon for sale
buy glucophage without prescription
glucophage for sale
buy glucotrol without prescription
glucotrol for sale
buy glucovance without prescription
glucovance for sale
buy micronase without prescription
micronase for sale
buy prandin without prescription
prandin for sale
buy precose without prescription
precose for sale
buy cialis professional without prescription
cialis professional for sale
buy cialis soft without prescription
cialis soft for sale
buy cialis super active without prescription
cialis super active for sale
buy cialis without prescription
cialis for sale
buy levitra without prescription
levitra for sale
buy viagra professional without prescription
viagra professional for sale
buy viagra soft without prescription
viagra soft for sale
buy viagra super active without prescription
viagra super active for sale
buy viagra super force without prescription
viagra super force for sale
buy viagra without prescription
viagra for sale
buy celebrex without prescription
celebrex for sale
buy colcrys without prescription
colcrys for sale
buy feldene without prescription
feldene for sale
buy imitrex without prescription
imitrex for sale
buy inderal without prescription
inderal for sale
buy indocin without prescription
indocin for sale
buy naprosyn without prescription
naprosyn for sale
buy pletal without prescription
pletal for sale
buy robaxin without prescription
robaxin for sale
buy voltaren without prescription
voltaren for sale

La fille coupée en deux (2007)

divulgué le 11 novembre 2007 par Kinopoivre

La fille coupée en deux sur la-fin-du-film.com Et ça se termine en queue de cheval

Gabrielle (c’est encore Ludivine Sagnier, puisque nous sommes dans un film de Chabrol et qu’Isabelle Huppert serait déraisonnablement trop vieille pour le rôle) présente la météo à la télé. Normal, son nom de famille est Deneige. Warf ! À ce détail, on devine que Claude Chabrol, une fois de plus, entend se foutre du spectateur. Et sachant qu’il n’est pas nécessaire, pour cela, d’avoir beaucoup d’imagination, il filme comme depuis presque cinquante ans une histoire sur la pourriture de la bourgeoisie. Mais pourquoi faire autre chose, puisque le spectateur marche ?

Tu n’es pas convaincu, lecteur vexé, que Chabrol se paie ta tête ? C’est que tu n’as pas lu le bouquin dans lequel il racontait que, pour filmer une mouche zigzaguant sur un miroir selon un trajet convenu, il lui avait introduit un aimant dans le cul afin de la déplacer à sa guise avec un autre aimant placé de l’autre côté du miroir ! Mais considère plutôt Benoît Magimel, ridiculement coiffé, ridiculement habillé – détails qui détournent ton attention et t’empêchent presque de suivre l’histoire, tirée d’un fait divers et déjà portée à l’écran en 1955. Le cher Benoît joue un fils de famille évidemment pourri par le fric, oisif et prétentieux, qui tombe amoureux de la fille de la météo, laquelle, pas de chance, s’est entichée d’un écrivain à succès évidemment pourri par le succès, traitant ses admirateurs comme de la roupie de sansonnet (je n’ai pas osé écrire « comme de la merde », car on m’a signalé que monsieur Édouard Balladur nous lisait assidument – mes respects, monsieur le Premier ministre), et qui est évidemment interprété par François Berléand, devenu aussi envahissant que naguère Depardieu, l’un et l’autre ayant à l’écran trusté tous les rôles, sauf peut-être ceux de Jésus et Jeanne d’Arc, mais faut pas désespérer, ça peut encore venir.

Oh ! il est très bien, Magimel… dans les autres films. Ici, il ne convainc pas quand il doit sembler souffrir de cet amour saugrenu, que sa mère à lui, hautaine comme une duchesse douairière, désapprouve évidemment, vu que la dulcinée envisagée par le fiston est fauchée comme un champ de maïs transgénique après le passage de José Bové. On te passe donc deux ou trois péripéties, pour en arriver à la fin : jaloux, Magimel flingue Berléand, qui trépasse tel un pou après une friction à la Marie-Rose.

Magimel va en taule, et sa mère, faisant mine de ravaler sa fierté, supplie Gabrielle de faire un témoignage un peu bidon qui le tirera de là. Elle s’exécute, mais, la réduction de peine obtenue, se fait virer telle une malpropre par son ex-future belle-mère, qui a pris ses précautions, tu imagines bien, vu que « les bourgeois, c’est comme les cochons », etc.

Après ça, Chabrol, qui ne sait plus comment terminer son film, petite carence imaginative qui le poursuit depuis ses débuts en 1959, s’est dit que ce serait pas mal d’illustrer le titre de son film (qui, en fait, signifie « la fille partagée entre deux hommes », mais le spectateur est trop nunuche pour piger), et nous montre Gabrielle dans un numéro d’illusionniste, où le magicien la coupe en deux avec une scie géante, comme le faisait David Copperfield. Ça fera toujours frémir les gosses, comme ils disent sur Allocine.

Choisis ton arme et flingue la fin du film

Allez, lâche ta fine remarque