online discount medstore
advair diskus for sale
buy advair diskus without prescription
allegra for sale
buy allegra without prescription
aristocort for sale
buy aristocort without prescription
astelin for sale
buy astelin without prescription
atarax for sale
buy atarax without prescription
benadryl for sale
buy benadryl without prescription
buy clarinex without prescription
clarinex for sale
buy claritin without prescription
claritin for sale
buy flonase without prescription
flonase for sale
buy ventolin without prescription
ventolin for sale
amoxil for sale
buy amoxil without prescription
augmentin for sale
buy augmentin without prescription
bactrim for sale
buy bactrim without prescription
biaxin for sale
buy biaxin without prescription
buy cipro without prescription
cipro for sale
buy cleocin without prescription
cleocin for sale
buy dexone without prescription
dexone for sale
buy flagyl without prescription
flagyl for sale
buy levaquin without prescription
levaquin for sale
buy omnicef without prescription
omnicef for sale
amaryl for sale
buy amaryl without prescription
buy cozaar without prescription
cozaar for sale
buy diabecon without prescription
diabecon for sale
buy glucophage without prescription
glucophage for sale
buy glucotrol without prescription
glucotrol for sale
buy glucovance without prescription
glucovance for sale
buy micronase without prescription
micronase for sale
buy prandin without prescription
prandin for sale
buy precose without prescription
precose for sale
buy cialis professional without prescription
cialis professional for sale
buy cialis soft without prescription
cialis soft for sale
buy cialis super active without prescription
cialis super active for sale
buy cialis without prescription
cialis for sale
buy levitra without prescription
levitra for sale
buy viagra professional without prescription
viagra professional for sale
buy viagra soft without prescription
viagra soft for sale
buy viagra super active without prescription
viagra super active for sale
buy viagra super force without prescription
viagra super force for sale
buy viagra without prescription
viagra for sale
buy celebrex without prescription
celebrex for sale
buy colcrys without prescription
colcrys for sale
buy feldene without prescription
feldene for sale
buy imitrex without prescription
imitrex for sale
buy inderal without prescription
inderal for sale
buy indocin without prescription
indocin for sale
buy naprosyn without prescription
naprosyn for sale
buy pletal without prescription
pletal for sale
buy robaxin without prescription
robaxin for sale
buy voltaren without prescription
voltaren for sale

Le salut (Levity, 2003)

divulgué le 13 avril 2008 par Yeti (en direct de Montréal)

Levity sur la-fin-du-film.comEt ça finit en queue de cheval

Je sais, je sais (grâce à Allocine): ce machin n’est pas encore sorti par chez vous, pauvres malheureux que vous êtes, condamnés à retourner voir pour la 5e fois Bienvenue chez les Ch’tis (même que j’parie que le Taulier a dû mouiller son tire-jus à la fin des 4 premières, paraît qu’il a des racines en Ch’nor). Mais comme y a peu de chance qu’il sorte jamais, j’voudrais pas qu’vous clamsiez en ignorant comment qu’ça se termine, ça serait trop dommage (et contraire à l’éthique de la-fin-du-film).

Contrairement à ce que le titre anglais suggère, Levity c’est du lourd: Manuel Jordan (Billy Bob Thornton) vient de tirer 20 et quelques années de taule pour avoir buté un mec lors du braquage d’une supérette quand il était môme. Libéré alors qu’il pensait finir ses jours en prison, il s’en vient rôder sur les lieux de son crime, hanté par le désir de se racheter et d’aller au bout des cinq étapes qui mènent à la rédemption (à en croire quelque obscur scribouillard du XIe siècle, en tout cas). Le jour, il tourne autour de la soeur du type qu’il a buté (Holly Hunter) et raccompagne à la maison une gamine (Kirsten Dunst) qui vient se mettre la tête à l’envers dans la boîte de nuit qui fait face au centre social où il bosse le soir comme gardien de parking. C’est que, par un concours de circonstances lui aussi plein de levity, le v’là pris en main par le pasteur du coin (Morgan Freeman, complètement à côté de ses pompes) et animateur dudit centre social.

Après quelques rebondissements métaphysiques haletants, le bilan s’établit comme suit:

  • Le pasteur, en fait un criminel en cavale, se fait la malle.
  • Manuel Jordan, après avoir porté ses sacs de courses, baise la soeur du type qu’il a buté (elle ignore encore qui il est). Comme c’est un gentleman, il enchaîne en prenant une balle à la place du fils de la dame en question embringué dans une histoire de guerre des gangs. Du coup, la dame, à laquelle il vient d’apprendre qu’il est le meurtrier de son frère, fait l’effort de lui apporter des fringues propres à l’hôpital avant de lui intimer de dégager de sa vie (et de sa ville par la même occasion). Il s’exécute, abandonnant lui aussi le centre social et la bande de jeunes qui venaient y trouver refuge, mais (suspense)
  • Kirsten Dunst, la paumée, a fait amie-amis avec les délinquants et reprend le flambeau du vrai/faux pasteur, ayant enfin trouvé un sens à sa vie. Sauf que, comme elle a aussi le sens des affaires, les petits cons qui viennent se foutre la tête à l’envers en boîte de nuit devront raquer quinze billets pour mettre leur tire en sûreté sur son parking, au lieu de se farcir quinze minutes de prêche, comme au bon vieux temps du pasteur.

Quant au spectateur, qu’il remise sa fierté au vestiaire et, profitant que la fin-du-film s’est chargé de parcourir jusqu’au bout les 5 étapes menant à la rédemption, qu’il cherche son propre salut dans la fuite…

Choisis ton arme et flingue la fin du film

Allez, lâche ta fine remarque