online discount medstore
advair diskus for sale
buy advair diskus without prescription
allegra for sale
buy allegra without prescription
aristocort for sale
buy aristocort without prescription
astelin for sale
buy astelin without prescription
atarax for sale
buy atarax without prescription
benadryl for sale
buy benadryl without prescription
buy clarinex without prescription
clarinex for sale
buy claritin without prescription
claritin for sale
buy flonase without prescription
flonase for sale
buy ventolin without prescription
ventolin for sale
amoxil for sale
buy amoxil without prescription
augmentin for sale
buy augmentin without prescription
bactrim for sale
buy bactrim without prescription
biaxin for sale
buy biaxin without prescription
buy cipro without prescription
cipro for sale
buy cleocin without prescription
cleocin for sale
buy dexone without prescription
dexone for sale
buy flagyl without prescription
flagyl for sale
buy levaquin without prescription
levaquin for sale
buy omnicef without prescription
omnicef for sale
amaryl for sale
buy amaryl without prescription
buy cozaar without prescription
cozaar for sale
buy diabecon without prescription
diabecon for sale
buy glucophage without prescription
glucophage for sale
buy glucotrol without prescription
glucotrol for sale
buy glucovance without prescription
glucovance for sale
buy micronase without prescription
micronase for sale
buy prandin without prescription
prandin for sale
buy precose without prescription
precose for sale
buy cialis professional without prescription
cialis professional for sale
buy cialis soft without prescription
cialis soft for sale
buy cialis super active without prescription
cialis super active for sale
buy cialis without prescription
cialis for sale
buy levitra without prescription
levitra for sale
buy viagra professional without prescription
viagra professional for sale
buy viagra soft without prescription
viagra soft for sale
buy viagra super active without prescription
viagra super active for sale
buy viagra super force without prescription
viagra super force for sale
buy viagra without prescription
viagra for sale
buy celebrex without prescription
celebrex for sale
buy colcrys without prescription
colcrys for sale
buy feldene without prescription
feldene for sale
buy imitrex without prescription
imitrex for sale
buy inderal without prescription
inderal for sale
buy indocin without prescription
indocin for sale
buy naprosyn without prescription
naprosyn for sale
buy pletal without prescription
pletal for sale
buy robaxin without prescription
robaxin for sale
buy voltaren without prescription
voltaren for sale

Jar city (2006)

divulgué le 20 septembre 2008 par Kinopoivre

Jar City sur la-fin-du-film.com Et à la fin il meurt

On va avoir du mal à « bâcher » à propos de ce film, comme dirait quelqu’un que je connais, mais tant pis, allons-y. Örn, spécialiste de la génétique, est un jeune père de famille, dont la fille, Kola, vient de mourir, précisément d’une maladie génétique. Örn est complètement détruit. Cependant, un peu plus tard, on retrouve, mort chez lui à Reykjavik, un vieillard, Holdberg, qui semblait avoir une vie rangée et ne fréquentait personne. Holdberg a eu le crâne fracassé, donc l’assassinat est certain. C’est l’inspecteur Erlendur, un homme simple, venu de la campagne et pourvu d’une fille droguée (je te donne ce détail pour te faire comprendre combien l’ambiance de ce film est propice à la rigolade), qui enquête, et il trouve chez la victime la photo d’une tombe. À part cela, « C’est un meurtre typiquement islandais : bordélique et sans intérêt », dit-il.

Après quelques recherches, cette tombe est retrouvée, dans un petit cimetière au bord de la mer : c’est celle d’une petite fille, Audur, morte quarante ans plus tôt, sur laquelle, d’abord, on ne peut trouver aucun renseignement, son nom de famille mis à part. La police finit par exhumer son corps, et l’on s’aperçoit que le cerveau a été prélevé.

Finalement, le fichier des maladies génétiques, où sont conservées des informations sur 95 % des trois cent mille Islandais depuis 1703, informations fournies par leur gouvernement (authentique, et on a l’air minables, nous Français, avec notre fichier Edvige), révèle que cette Audur était atteinte d’une maladie génétique, comme la petite fille dont je te parle plus haut. Quant aux fameuses jarres du titre anglais, ce sont plutôt des bocaux, ceux où sont conservés des échantillons humains prélevés après autopsie.

Ces deux enquêtes, celle sur les antécédents d’Holdberg et celle sur les ascendants d’Audur, conduisent à conclure qu’Holdberg était… le père de celle-ci. On finit par retrouver sa mère, qui est aussi celle du jeune Örn dont je te parle plus haut (bis), ô lecteur doué de mémoire. Pressé de questions, cette mère finit par déballer la vérité : mariée à un marin constamment absent, elle recevait des hommes, et Holdberg a été son amant. Mais celui-ci était porteur sain d’une maladie génétique ne frappant que les femmes, et sa fille, Audur, en est morte. Or cette histoire, elle l’avait racontée à Örn, qui a compris que le responsable indirect de la mort de sa fille était Holdberg, et que lui-même, né ensuite, était également porteur sain de la tare qui a tué les deux filles.

C’est donc Örn qui a tué Holdberg, pour venger sa fille. Confondu par la police, il déclare vouloir mettre fin à la chaîne infernale, et se tue d’un coup de fusil. Plutôt que d’en faire autant, je te conjure, lecteur, de lire le livre (7 euros, c’est donné), ou d’aller faire un tour sur allocine.fr, ce sera plus sûr pour ta santé physique et mentale.

Choisis ton arme et flingue la fin du film

2 réactions à “Jar city (2006)”

  1. FredMJG pense que:

    Nan ! c’est pas le campagnard qui injurie le sens de la propreté des islandis, c’est son p’tit adjoint qui se fait cavaler après par un grand taré de pervers dans la lande islandaise.
    Par contre, ce que tu oublies de préciser c’est que l’Erlandur en question adore bouffer des trucs total dégueu et ce n’est pas très gentil parce que tes lecteurs ont peut-être l’estomac sensible itou.
    Néanmoins, riche idée ce site, j’y passe toujours APRES avoir vu les films. Quand je suis déçue par un, ça me donne au moins l’occasion d’en rigoler un bon coup.

  2. Kinopoivre pense que:

    On n’a pas écrit que le policier venu de la campagne « injuriait » le sens de la propreté des Islandais. Quant à sa manière de se vêtir et de se nourrir (il bouffe des têtes de veaux, œil y compris), ce n’est qu’un détail qui montre que l’homme en question n’a aucun goût de vivre. Je n’en ai rien dit, donc j’ai bel et bien ménagé la sensibilité sensible des lecteurs !

    Merci de dire qu’on te fait rigoler, c’est le but.

Allez, lâche ta fine remarque