online discount medstore
advair diskus for sale
buy advair diskus without prescription
allegra for sale
buy allegra without prescription
aristocort for sale
buy aristocort without prescription
astelin for sale
buy astelin without prescription
atarax for sale
buy atarax without prescription
benadryl for sale
buy benadryl without prescription
buy clarinex without prescription
clarinex for sale
buy claritin without prescription
claritin for sale
buy flonase without prescription
flonase for sale
buy ventolin without prescription
ventolin for sale
amoxil for sale
buy amoxil without prescription
augmentin for sale
buy augmentin without prescription
bactrim for sale
buy bactrim without prescription
biaxin for sale
buy biaxin without prescription
buy cipro without prescription
cipro for sale
buy cleocin without prescription
cleocin for sale
buy dexone without prescription
dexone for sale
buy flagyl without prescription
flagyl for sale
buy levaquin without prescription
levaquin for sale
buy omnicef without prescription
omnicef for sale
amaryl for sale
buy amaryl without prescription
buy cozaar without prescription
cozaar for sale
buy diabecon without prescription
diabecon for sale
buy glucophage without prescription
glucophage for sale
buy glucotrol without prescription
glucotrol for sale
buy glucovance without prescription
glucovance for sale
buy micronase without prescription
micronase for sale
buy prandin without prescription
prandin for sale
buy precose without prescription
precose for sale
buy cialis professional without prescription
cialis professional for sale
buy cialis soft without prescription
cialis soft for sale
buy cialis super active without prescription
cialis super active for sale
buy cialis without prescription
cialis for sale
buy levitra without prescription
levitra for sale
buy viagra professional without prescription
viagra professional for sale
buy viagra soft without prescription
viagra soft for sale
buy viagra super active without prescription
viagra super active for sale
buy viagra super force without prescription
viagra super force for sale
buy viagra without prescription
viagra for sale
buy celebrex without prescription
celebrex for sale
buy colcrys without prescription
colcrys for sale
buy feldene without prescription
feldene for sale
buy imitrex without prescription
imitrex for sale
buy inderal without prescription
inderal for sale
buy indocin without prescription
indocin for sale
buy naprosyn without prescription
naprosyn for sale
buy pletal without prescription
pletal for sale
buy robaxin without prescription
robaxin for sale
buy voltaren without prescription
voltaren for sale

Surveillance (2008)

divulgué le 5 août 2008 par Eric

Surveillance sur la-fin-du-film.comIls vécurent heureux etc. mais y en a des qui sont morts et ça va pas aller en s'arrangeant

A la fin, Stéphanie, 9 ans (Ryan Simpkins), regarde s’éloigner la bagnole des deux faux agents du FBI, toute droite au milieu des champs. Ben oui, les deux agents venus enquêter sur une série d’assassinats plus sauvages les uns que les autres se révèlent être précisément le couple de psychopathes qui laisse une traînée de cadavres derrière lui. Ils débarquent dans le poste de police où tout le monde est plus ou moins sous le choc, les rescapés d’un récent jeu de massacre sous le choc du massacre lui-même, et la flicaille locale sous le choc de voir se pointer deux fédéraux avec tout leur matos: caméras, etc.

Elizabeth Anderson (Julia Ormond) et Sam Hallaway (Bill Pullman) commencent donc leurs interrogatoires et reconstituent le scénario de leur propre délire sanguinaire. Stéphanie, qui les a reconnus, le dit à Sam en confidence, ce qui lui vaut d’être épargnée, “l’acte le plus romantique du monde” pour sa copine tueuse. A part ça, tout le monde y passe: quand le film commence, la famille de Stéphanie a déjà été expédiée ad patres, ainsi que le petit copain de Bobbi (Prescott Pell James, salement accroc à la dope) et le coéquipier du flic rescapé. Reste au menu: la secrétaire du commissariat, deux flics outre celui qui a survécu, leur capitaine, Bobbi, Stéphanie.

Le commissaire, qui fait l’erreur fatale d’accepter une clope alors qu’il vient d’arrêter de fumer, se fait buter par Sam, tout comme son subordonné qui avait réchappé à la première série de bousillages sur le bord de la route. Les deux autres flics se font descendre par Elizabeth qui les avait embarqués dans sa bagnole suite à la découverte de trois corps dans un motel proche, dont ceux, on l’apprendra peu de temps après, des deux véritables agents du FBI. A son retour, elle découvre que son lover a saigné la secrétaire mais l’a attendue pour déguster la jeune Bobbi, encore raide déf. Dégustation s’ensuit, au cours d’un rituel érotique un peu spécial, et nos deux amoureux peuvent reprendre la route, tout le monde ayant été tué… sauf Stéphanie, faut suivre camarade lecteur.

Bon, je sais, tout ça paraît un peu embrouillé, mais de toute façon ça n’est pas bien grave, l’important est ailleurs, dans le jeu magnifique des acteurs, la mise en scène, et la dinguerie totale de cet univers où les faux agents du FBI et véritables psychopathes finissent par sembler les seuls êtres purs au milieu des paumés et des flics sadiques. Fais gaffe quand même si tu les croises sur Allocine

Choisis ton arme et flingue la fin du film

2 réactions à “Surveillance (2008)”

  1. Kinopoivre pense que:

    En somme, avec ces flics dingues, c’est comme dans la quasi-totalité des films où l’on recherche un redotable bandit, et où, presque toujours, il s’avère que c’était le chef des enquêteurs qui était le coupable. Et pourquoi pas le ministre de l’Intérieur ?

    Dire qu’il y a eu une période où Hollywood avait des scénaristes…

    Pourquoi ils ne se remettent pas en grève ?

  2. Kinopoivre pense que:

    “ReDOUtable”, pas “redotable”. Faites excuse, monsieur le Taulier. Ce n’était pas un calembour, juste une faute de frappe de la part d’une petite frappe.

Allez, lâche ta fine remarque